Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Conférence de Docteur JESSENNE Anesthésiste

Conférence de Docteur JESSENNE Anesthésiste

Le 24 septembre 2014
De nombreuses interventions peuvent être réalisées sous hypnose

DEFINITION

L’hypnose est « un état passager d’attention modifiée chez le sujet, état qui peut être produit par une autre personne »

Milton Erickson, psychiatre américain, est à l’origine de l’hypnose médicale actuelle. Il la définit comme « un état modifié de conscience ordinaire dans lequel la personne va puiser les ressources dont elle dispose dans son inconscient »

 

HYPNOANALGESIE

Loin des spectacles et superstitions, l’hypnose est de plus en plus présente dans les blocs opératoires. L’hypnose est une technique efficace qui présente de nombreux avantages pour tous les intervenants, soignants et soignés.

L’hypnoanalgésie combine des techniques d’hypnose à une analgésie médicamenteuse à faible dose ou une anesthésie locale.

L’hypnose peut également être utilisée de façon moins formelle, juste pour atténuer un moment désagréable.

 

DE NOMBREUSES INTERVENTIONS PEUVENT ETRE REALISEES SOU HYPNOSE

Posez la question à votre chirurgien.

 

DEROULEMENT

Consultation préanesthésique :

Comme pour toute intervention réalisée sous anesthésie, une consultation préanesthésique a lieu plusieurs jours avant l’opération.

En plus des éléments habituels de cette consultation (antécédents, traitements, allergies…), le médecin anesthésiste demande au patient de réfléchir à un évènement heureux ou à un lieu de confort qui serviront de fils conducteurs lors de l’intervention.

Lors de cette consultation, il est également précisé au patient qu’en cas d’inconfort pendant l’intervention, l’hypnose peut être approfondie ou complémentée par une anesthésie locale voire une anesthésie générale.

 

L’intervention :

Le médecin anesthésiste rencontre le patient et confirme avec lui l’évènement agréable que le patient souhaite revivre. Le patient, aidé et accompagné par l’anesthésiste, se focalise sur le thème choisi et entre dans un état hypnotique.

L’anesthésiste entretient cet état hypnotique tout en surveillant tous les paramètres vitaux du patient. Cette surveillance permet de déceler tout signe d’inconfort et permet d’adapter l’hypnose, de demander au chirurgien de réinjecter une dose d’anesthésique local, voire de convertir en anesthésie générale. Ce dernier cas de figure reste néanmoins très rare.

 

AVANTAGES

Absence d’effet indésirable lié à l’anesthésie (nausées, somnolence, bris dentaire…)

Récupération rapide après l’anesthésie et sortie plus rapide

Meilleur contrôle de la douleur post-opératoire.

 

CONTRE-INDICATIONS

La surdité

Atteinte cognitive sévère ou troubles psychiatriques sévères

Allergie aux anesthésiques locaux

Absence de motivation du patient

c