Défilé thoracique : Chirurgie Nord

Pour comprendre le syndrome du défilé thoracique, il faut avoir quelques notions d'anatomie.

Le cabinet de chirurgie esthétique située près de Lille dans le Nord va vous expliquer en résumé ce qu'est un défilé thoracique et ses symptomes.

Tous les nerfs du membre supérieurs naissent de la colonne vertébrale au niveau du rachis cervical et forment un « plexus » c'est-à-dire une sorte de « spaghetti de nerfs », accompagnée de l'artère sous-clavière et de sa veine.

Ils passent entre certains muscles du cou (les muscles scalènes), puis au dessus de la 1ère côte et enfin sous la clavicule pour arriver dans le creux axillaire en passant sous le tendon du muscle du petit pectoral.

Il existe plusieurs sites de compression, d'importance variable, en fonction des mouvements que nous faisons avec le bras.

Le signe le plus fréquent est la claudication du membre supérieur, c'est-à-dire une fatigue intense lors de certains mouvements, comme se coiffer, pendre le linge, laver les vitres., souvent accompagnée de fourmillements dans l'ensemble de la main, de douleurs dans l'omoplate, et parfois même de maux de tête.

Le diagnostic est fait de façon tardive, en raison de l'intrication des signes vasculaires et neurologiques.

L'examen clinique que votre chirurgien préfère est le test de WRIGHT, qui consiste à ausculter l'artère sous-clavière au niveau du creux sus-claviculaire et du tunnel sous-pectoral en mobilisant le bras en élévation, tout en recherchant le pouls radial.
Ce mouvement permet d'élever le bras progressivement et entraine une compression progressive de l'artère qui se traduit à l'auscultation par un souffle facile à percevoir et une disparition du pouls radial.

Quand un ensemble de signes font suspecter la présence d'un syndrome de défilé thoracique, des examens para-cliniques sont demandés : radiographie, echodoppler, angioscanner et parfois I.R.M.

La rééducation décrite par PEET, peut donner une amélioration certaine dans quelques cas.

Quand on note une aggravation des signes douloureux, ou s'il existe un risque que l'artère ou la veine se bouche, une intervention chirurgicale est envisageable.

Elle est complexe et nécessite une libération des nerfs du plexus brachial, de l'artère, de la veine avec section du muscle scalène antérieur, et très souvent résection de la 1ère côte.

Pour enlever la 1ère côte, il faut décoller le poumon, et tout le monde comprendra que ce geste opératoire complexe peut entrainer des complications plus ou moins importantes (paralysie respiratoire, hématomes..)

Le chirurgien de Lille Dr Schoofs vous expliquera les détails de l'intervention dans le cadre d'un défilé thoracique.

opération défilé thoracique traitement défilé thoracique

Contact

c